Itunes change les tarifs

Publié le par zikmao

 

Prix variable chez les vendeurs de MP3


Il y a des changements tarifaires sur les plates formes de téléchargement légal, Itunes ayant entamé les nouveautés en proposant la fin du tarif unique à 0,99 pour se concentrer sur une orientation

ou la valeur de la musique numérique vendu propose plusieurs choix avec un premier prix de 0,69 quand aux 0,99, il est toujours présent et sera maintenu pour des titres dit «ancien» alors que la catégorie nouveauté elle se situe à 1,29...ce qui représente une augmentation de 30 % par rapport au tarif unique proposé auparavant, cela dit les DRM sont abandonnés et l'encodage passe en qualité AAC 256 Kbps, il y a donc des signes de volonté d'ouverture de ce marché à une plus juste répartition des choix, sans doute que certains peuvent espérer voir apparaître des bundles de titres avec pourquoi des clips vidéos, etc.....

AmazonMp3 et Wal-Mart amboite le pas en proposant aux internautes les mêmes nouveautés qu'Itunes à savoir un choix les trois tarifs 1,29 $, 0,99 $ ou 0,79 $ pour Amazone et 1,24 $, 0,94 $ ou 0,74 $ pour l’enseigne de grande distribution.


Des offres Illégales


Alors que la musique et internet sont maintenant intimement lié et que ces derniers sont actuellement dans un tournant de leurs jeunes histoires, il restera à observer ce que produira se genre d'offre de téléchargement légal sur les plates-formes alors que le téléchargement illégal fait lui aussi l'objet d'offre ( illégale) en effet contre une contribution, il est possible de récupérer illégalement des fichiers sur des réseaux «sécurisés» ( tunnel crypté en VPN ) et alors que l'icone the Pirate Bay fait l'objet de toutes les attentions, ont pourraient penser que la récente volonté de réforme et législation sur internet avec la controversée Hadopi, risques de faire les «jeux» d'un autre effet de radicalisation de certains réseaux avec le F2F ( Friends to Friends ) notamment avec l'arrivée de logiciel gratuit permettant de s'intégrer directement au navigateur Web pour effectuer des échanges entre amis de confiance avec cryptage SSL et un système de reécriture de l'adresse IP...car le peer-to-peer ne permet pas de cacher l'adresse Ip du téléchargeur/partageur et il est assez simple de récupérer et de connaître l'adresse IP de la personne, une commande "nbtstat" suffirait aux ayants droits le demandant de remonter jusqu'à la source, en sommes il y a des services de pirateries pour contrer la répression anti P2P. 

Toujours est-il que d'un côté comme de l'autre, les radeaux s'égarent embarquant sur leurs barques tentaculaire une majorité d'artiste et de consommateurs qui aiment et respectent la musique. Il serait bon en ces temps de réformes et de contestations que ces deux extrêmes aboutissent un jour ou l'autre à un «marché» de l'art régulé ou la culture est au centre de l'intérêt, celle d'être accessible aux plus grands nombres, avec une plus juste répartition des créateurs aux producteurs jusqu'aux auditeurs et consommateurs, pour le moment les chemins pour y arriver sont encore loin et ne restent finalement que de pure théorie.

Publie.ca!

Publié dans Actualités musicales

Commenter cet article